IMG_1494-01.jpeg

Emilie Hawlena

Mon Histoire

Après avoir étudié le tourisme, puis le management du commerce international, j’ai commencé une carrière dans le secteur bancaire à Bruxelles. Ce qui m’a permis, 2 ans plus tard, de venir m’installer sur Genève. Je suis tout de suite tombée amoureuse de cette ville, bien plus que du secteur bancaire, je dois l’avouer!

Débordante d’idées et ayant besoin de me réaliser, j'ai développé différents projets en parallèle à mon travail. Cela a commencé par un blog il y a 4 ans, suivi de l’organisation de vide-dressing, sans parler des voyages, etc. Il était clair que je m’ennuyais dans la banque, et, plus le temps passait, et moins je me sentais à ma place dans ce secteur.

En 2015, j’ai donc décidé de prendre un risque et de tout arrêter. J’avais le sentiment que si je ne le faisais pas à ce moment là, je ne le ferais jamais. J’ai donc démissionné sans aucun plan B mais avec une seule certitude ; que c’était le bon choix!

N’ayant aucune idée de ce que je voulais faire à ce moment là, et ayant toujours aimé voyager, je me suis offerte une année sabbatique et suis partie, d‘abord en Inde où j'ai travaillé comme bénévole pour différentes ONG, puis en Thaïlande. Je suis ensuite rentrée quelques mois en Belgique, où je suis revenue avec plein d’idées, inspirée de toutes les merveilles que j’avais vues lors de mes voyages.

 

C’est là que j’ai rencontré une coach pour porteur de projet qui travaille pour un organisme belge qui accompagne les jeunes entrepreneurs. Nous avons commencé le coaching, et, au fur et à mesure des séances, je réalisais que son travail m’intéressait bien plus que mes projets. Je lui ai  demandé s’il était possible de faire un stage dans cet organisme afin d’en découvrir plus sur son métier et le secteur de l’entreprenariat. J’ai donc commençé un stage le lundi qui suivait, il a duré 3 mois. Et là, Bingo! Ce fut pour moi LA révélation!

J’ai compris que c’est ce que je voulais faire; aider et soutenir les personnes à développer leur activité et vivre de leur passion... 

De retour à Genève, j’ai cherché des organismes similaires et des réseaux comme ceux que j’ai connu en Belgique, et je n’ai rien trouvé qui me correspondait vraiment. 

C’est là qu’est née l’idée de créer GENUINE WOMEN.